93ème Conseil Exécutif de l’OIEC, Nairobi, Kenya

Le mois d’avril a été en grande partie consacré à la préparation du Conseil Exécutif de l’OIEC, qui s’est tenu à Nairobi du 26 au 29 avril. Ce conseil avait été préparé par le KCCB, (Kenyan Conference of Catholics Bishops), et plus particulièrement par la commission pour l’éducation de la Conférence, sous la direction d’Augusta Muthigani, la présidente de l’OIEC. L’organisation du Conseil fut remarquable, et l’attention particulière à chacun a permis de créer un vrai climat d’amitié et de travail. Le Conseil s’est tenu à Karen, Roussel House, chez les Sœurs Donum Dei. 17 conseillers sur 24 avaient pu se rendre disponibles pour participer à ce Conseil. Toutes les régions du monde étaient représentées. Trois invités étaient également présents : le frère Juan Antonio Ojeda Ortiz, responsable du programme académique de l’OIEC, Michel Bertet, responsable du programme des représentations internationales, et Jerry Cattaro, chargé de mission pour le prochain Congrès de l’OIEC.

Comme à chaque fois, la plus grande partie des travaux du Conseil se sont inscrits dans une logique statutaire. Il s’agit, une fois par an, de faire le bilan des activités de l’OIEC, de valider les comptes et le budget de l’année en cours, de réfléchir aux évolutions possibles et de prendre quelques décisions dans l’attente de la prochaine Assemblée générale. Cette année, le Conseil a connu quelques temps forts :

– La présentation par le Frère Juan Antonio du projet « Je Peux » ;

– La présentation par Michel Bertet des activités de l’OIEC au sein des organisations internationales et particulièrement au sein des nations unies ;

– La préparation du prochain Congrès de l’OIEC qui se tiendra à New York au mois de juin 2019.

Le projet « je peux », présenté par l’OIEC, avec le soutien fort de la Congrégation pour l’éducation catholique représente parfaitement la contribution que l’OIEC peut apporter à l’ensemble des écoles catholiques et aux organisations nationales qui en ont la charge, en lien et en partenariat avec d’autres organisations engagées dans le service éducatif. Quant au travail mené au sein des organisations internationales, il est fondamental. Il doit permettre tout à la fois de défendre la liberté de l’enseignement, mais aussi de promouvoir le droit à l’éducation pour tous. Les organisations nationales sont souvent sollicitées par nos représentants pour donner des informations sur la situation de l’éducation dans leur pays. Ces informations permettent par exemple d’intervenir au Comité des Droits de l’homme de Genève lorsque cela s’avère nécessaire.

Quant au Congrès de New York, il entre dans sa phase active de préparation. Dès le mois de septembre, un site internet sera mis en œuvre pour présenter le Congrès et lancer la campagne d’inscription. Ce Congrès doit constituer un rendez-vous international des écoles catholiques du monde entier, qui vont prendre des engagements en lien avec Laudato Si et les ODD.