Écoles et écoles maternelles en Ukraine touchées par la guerre

Selon le ministère ukrainien de l’Éducation et des Sciences, il y a en Ukraine 14 873 écoles avec 4,2 millions d’enfants et 441 000 enseignants (https://mon.gov.ua/ua/tag/zagalna-serednya-osvita). Le 25 février, le lendemain de l’attaque de l’Ukraine par la Russie, le ministère a recommandé que tous les établissements d’enseignement du pays, y compris les écoles et les universités, partent en vacances pour deux semaines, laissant les enfants sans accès à l’éducation. http://portal.lviv.ua/news/2022/02/25/v-ukraini-pryzupyniaiut-navchannia

Au lieu de cela, les écoles sont devenues des centres de collecte pour l’aide humanitaire et le volontariat pour soutenir l’armée ukrainienne et la défense territoriale et des abris pour les réfugiés. Le ministère a lancé un flash mob « Aide des éducateurs », destiné à mobiliser le personnel des écoles pour aider les forces armées ukrainiennes et les civils. http://osvita.ua/news/85871/

Jusqu’à présent, la reprise de l’éducation est une entreprise privée. L’ONG «Smart Education» organise des rencontres en ligne pour les enfants de différents âges sur Zoom (https://osvita.ua/school/85865/).

Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU a déclaré dans son communiqué, publié le 4 mars 2022, que « les enfants en Ukraine sont actuellement soumis à des souffrances et des traumatismes extrêmes. Ils sont tués et blessés. Ils sont séparés de leur famille. Des maisons sont détruites. Leur éducation est interrompue. Selon certaines informations, des écoles, des orphelinats et des hôpitaux auraient été attaqués. Leur vie quotidienne et leurs routines ont été complètement brisées. À la suite de l’attaque militaire contre l’Ukraine, les enfants sont exposés à une violence extrême et des niveaux insupportables de peur et d’anxiété. https://www.ohchr.org/en/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=28204&LangID=E. Selon le Haut-Commissariat aux droits de l’homme, entre 4 heures du matin le 24 février et minuit le 3 mars, les décès d’au moins 19 (28?) enfants et les blessures de 31 (62?) enfants ont été enregistrés.

Les attaques contre les écoles et les hôpitaux sont classées par les Nations Unies comme l’une des six violations graves commises contre les enfants. Selon l’ONU, au moins six établissements d’enseignement ont fait l’objet de bombardements ces derniers jours. Deux enseignants ont été tués vendredi dernier lorsqu’un missile a frappé une école de Gorlovka, dans l’est de l’Ukraine. http://reliefweb.int/report/ukraine/ukraine-attacks-schools-endangering-children-s-lives-and-futures

Le 4 mars 2022, une école de Zhytomyr, dans le nord de l’Ukraine, a été touchée par un missile russe, subissant des dégâts importants. Au moins trois écoles de la deuxième plus grande ville d’Ukraine, Kharkiv, ont été touchées par des frappes militaires russes le mardi 1er mars. (https://edition.cnn.com/europe/live-news/ukraine-russia-putin-news03-04-22/h_719d5252705c8e378e4ff3bfa74b72a5).

Il existe environ 15 000 écoles maternelles de toutes formes de propriété en Ukraine, conçus pour 1 125 000 enfants. Selon les recommandations du ministère de l’Éducation et des Sciences de l’Ukraine, en raison de l’introduction de la loi martiale, les établissements d’enseignement préscolaire ont suspendu le processus éducatif (https://portal.lviv.ua/news/2022/02/27/cherez-vijnu-shkoly-lvova-pishly-na-kanikuly-asadochky-zakryly).

L’armée russe bombarde sans discernement des écoles maternelles en Ukraine. Dans la matinée du 25 février, sa roquette « Uragan » de 220 mm a largué des armes à sous-munitions largement interdites sur la crèche, l’orphelinat et l’école maternelle Sonechko (Happy Sun) de la ville d’Okhtyrka, dans l’oblast de Soumy, où des civils se sont réfugiés, tuant 5 personnes, dont un enfant, et blessant un autre enfant. Les frappes de roquette peuvent constituer un crime de guerre http://www.amnesty.org.uk/press-releases/ukraine-cluster-munitions-kill-child-and-two-other-civilians-taking-shelter

Une semaine avant le début d’une invasion à grande échelle en Ukraine, le 17 février, les séparatistes soutenus par la Russie ont bombardé une école maternelle à Stanytsya-Luganska, dans l’oblast de Lougansk. (https://www.bbc.com/ukrainian/news60412876).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *