8th janvier 2017

BULLETIN Nº37

JANVIER – FEVRIER 2020

Editorial

Chers amis,

L’année de l’éducation catholique a commencé avec le compte à rebours pour l’invitation du Pape François. Le 14 mai, nous serons en effet à Rome pour célébrer autour de lui le projet de Pacte Global, dans lequel nous nous engagerons avec joie et détermination. Le Pacte n’est pas un texte de plus pour dire mieux ce que l’éducation catholique doit faire au service des jeunes. Il représente un engagement solennel de travailler « ensemble et par association », pour reprendre une belle formule lasallienne. Ensemble, nous essayons déjà de le faire au sein de l’enseignement catholique du monde par le biais de notre organisation, même si cela semble parfois bien difficile… En effet, l’Europe et l’Amérique ne se connaissent pas vraiment, l’Asie demeure isolée, au sein de l’Afrique les sous régions restent encore trop fermées les unes aux autres, et parfois, au sein même d’une sous-région, on connait de vraies fractures….
Malgré cette réalité, ce que nous demande le pape est encore plus exigeant. Il s’agit de ne pas rester dans notre quant à soi et dans nos « frontières » intérieures. Signer le Pacte doit nous rendre solidaires et acteurs d’une éducation déployée pour tous, autour d’un projet de sauvegarde de la Maison Commune. La Maison commune n’est pas une maison « communautariste », c’est-à-dire seulement celle des catholiques. Elle est aussi celles de nos frères orthodoxes et protestants, celle des musulmans, des juifs, des bouddhistes, des non-croyants et de toute personne de bonne volonté. Le Pacte a donc pour ambition de créer un dénominateur commun à l’action éducative autour des questions sur lesquelles nous pouvons nous rencontrer. C’est là qu’intervient l’idée de l’association : le Pacte développe en effet l’ambition d’associer le maximum de personnes et d’organisations pour tenter de sauver le monde, en ce qu’il représente un seul et même lieu de vie pour une population mondiale confrontée à des dysfonctionnements majeurs aux conséquences identiques pour tous. En travaillant à ce projet, nous découvrirons ce qui nous rassemble, et pourrons apprendre à éduquer d’une même voix sur certains sujets. Comme nous l’expérimentons déjà à travers le projet I can, et comme nous l’avons vécu durant le sommet mondial des enfants. Le monde attend de nous cet engagement. Nous répondrons présent !

Philippe Richard
Secrétaire General de OIEC


Congrès de la CIEC Santiago du Chili

Comme tous les deux ans, la CIEC a organisé son congrès continental. Cette année le Congrès avait lieu à Santiago du Chili du 7 au 9 janvier. Plus de 1200 personnes venant d’environ quarante pays d’Amérique, ont travaillé sur le thème de l’éducation catholique et du management. En effet, l’éducation catholique doit se faire dans un bon management, assurant tout à la fois la vitalité économique des écoles, mais témoignant surtout d’une bonne éthique dans la relation à l’autre. C’est de cet ethos dont il a été question, avec quelques intervenants charismatiques. A l’issue de ce Congrès s’est tenue l’AG annuelle du CIEC, au cours de laquelle Mr Oscar Perez a été réélu secrétaire général de la CIEC pour les trois prochaines années.

Préparation de la Rencontre du 14 mai à Rome

A ce jour, nous avançons dans la préparation de cette rencontre. Nous espérons que vous serez nombreux à venir à Rome pour manifester avec le Pape François l’importance du projet qu’il nous propose pour l’éducation mondiale. Voici quelles sont les informations les plus importantes, sous réserve de précisions ultérieures.
Du 10 au 15 mai, le village de l’éducation sera établi sur la Via della Conciliazione, à Rome: Stands, animations autour de quatre thèmes : droit de l’éducation, paix, écologie et solidarité.

Le 14 mai dans l’après-midi, cérémonie de signature du Pacte à l’auditorium Paul VI. Pour pouvoir participer à cette cérémonie, il faut s’inscrire sur le site : https://www.clappit.com/education-global-compact/homePage.html

Attention : l’OIEC n’effectuera pas de réservation, car chaque réservation nécessite de donner des informations qu’elle ne possède pas quant aux personnes qui souhaitent s’inscrire.
Le 15, aura peut-être lieu une rencontre des ministres de l’éducation du monde autour du Pape.

A noter : le 14 mai au matin, nous proposons à toutes les délégations de l’OIEC qui seront présentes à Rome de se rencontrer pour un moment d’échange informel et amical. Nous vous communiquerons les horaires et le lieu de cette rencontre.

Réunion du Comité directeur de l’OIEC

Le Comité directeur de l’OIEC, composé du Président, des vice-présidents (un pour chaque région de l’OIEC), du trésorier, du représentant des congrégations et du Secrétaire général s’est réuni au siège de l’OIEC à Rome les 29 et 30 janvier 2020. C’était la première rencontre de ce genre de la nouvelle mandature, inaugurée lors de l’Assemblée générale de New York. Au cours de cette réunion, un bilan du Congrès de New York a été fait, les points forts et les points faibles. Le Président a également présenté les grandes lignes de la réforme des statuts qui sera présentée au Conseil Exécutif du mois de mai. Une première présentation des comptes 2019 a été faite. Lors de cette réunion, le Comité directeur a reçu une importante délégation de GPEN Reformation, l’organisation mondiale des écoles protestantes. Des contacts prometteurs ont été pris dans le but de vérifier quelles choses nous pouvions faire en commun au service des écoles chrétiennes du monde. Enfin, le Comité directeur a reçu les responsables du projet Planète OIEC, afin de prendre connaissance de ce projet, esquissé à l’occasion du Congrès de New York.

La situation au Liban

« Le pays des Cèdres gémit… qui entendra son cri ?

L’histoire biblique est significative… Les 7 années de grâces suivies de sept années de sécheresse sont-elles une prédiction de la situation financière libanaise ? Le miracle financier libanais-longtemps flatté par les économistes- s’est effondré à une vitesse vertigineuse jusqu’au point où nous n’arrivons plus à assimiler les malheurs qui nous foudroient impitoyablement sans distinguer entre riche et pauvre…
En l’espace de quelques mois, les libanais ont vu leur espoir sombrer dans la déception à cause d’une classe dirigeante corrompue et apparemment autiste ; Les politiciens font fi des réclamations du peuple et protègent minutieusement leurs prérogatives. Depuis le 17 octobre 2019, soixante-deux milles libanais (majoritairement des jeunes de moins de 35 ans) ont choisi librement de s’exiler et de quitter le pays des Cèdres, « terre où ruissellent le lait et le miel » selon l’expression du livre de l’Exode.
Nos Ecoles Catholiques ne sont pas épargnées, elles sont même dans l’œil du cyclone ! Les parents qui sont partiellement au chômage, ou qui ont été complétement licenciés de leur travail, n’ont pas la possibilité de payer les frais des scolarités, du coup, les directions se trouvent devant une impasse financière : comment payer les salaires des enseignants et assurer les frais du fonctionnement ? (surtout que l’Etat ne subventionne nullement le secteur privé). Heureusement, jusqu’à présent les Ordres et Congrégations soutiennent leurs écoles respectives.
Il est vrai que notre tableau est désolant, que dans notre horizon ne figure pas un redressement économique ou un dénouement politique de la situation dans les jours qui viennent… Toutefois, nous essayons d’entretenir « la mèche vacillante qui fume », de soutenir nos concitoyens et d’aller de l’avant en comptant sur la Grâce du très-Haut qui ne déçoit jamais et en vivant une solidarité sociale édifiante… Des initiatives fusent sur les réseaux sociaux, lancées par des jeunes, des gens modestes, des militants pour les droits de l’homme… Ces gestes de fraternité ressemblent au « deux piécettes de la veuve », ils ne font pas de bruit médiatique, mais retracent un sourire d’espérance sur le visage d’une population brusquement ruinée économiquement ! »

Sr Myrna Farah, sdc

Agenda du Secrétaire Générale

Du 5 au 10 janvier 2020 : Congrès et Assemblée générale de la CIEC, Santiago du Chili
Du 26 au 30 janvier 2020, Rome, Comité directeur de l’OIEC
Le 13 février, Bordeaux, France, réunion de travail avec la Directrice diocésaine de Gironde
Du 14 au 16 février 2020, Rome. Préparation des bilans 2019 avec le comptable
Du 17 au 23 février 2020, Lomé, Togo, AG de l’ARNECAO
27 février, Madrid, réunion de travail projet Planète OIEC